Le 24 avril, aucune voix ne doit manquer.
Absent le jour du vote ? Faites procuration !

cropped-avecvous-header-1.png

Santé

Santé

Avant même la crise sanitaire, nous avions enclenché la réforme de notre système de santé. Nous avons depuis accéléré pour tenir partout la promesse républicaine d’égal accès aux soins.

Partagez autour de vous

Découvrez notre projet présidentiel

Ce qui a changé pour vous

  • Avec le « 100% Santé », vos prothèses auditives, vos lunettes et vos soins dentaires ne vous coûtent pas 1 seul euro : tout est pris en charge.
  • Des soignants près de chez vous : le nombre de maisons de santé a été quasiment doublé pour atteindre 2000 lieux où vous pouvez rencontrer facilement un médecin, un kinésithérapeute, un dentiste… Le numerus clausus a été supprimé pour enfin former plus de médecins sur les bancs des universités françaises.
  • Nos soignants ont été revalorisés : 183 euros nets en plus par mois, et jusqu’à 500 euros par mois de revalorisation nette pour les sages-femmes hospitalières. Ce sont donc 11,2 milliards d’euros pour la revalorisation des carrières des métiers du soin, mais également 19 milliards supplémentaires pour relancer l’investissement en travaux, en équipement, dans les hôpitaux et les EHPAD, et les investissements dans le numérique.
  • Deux tabous ont été brisés : celui de l’endométriose et celui de la précarité menstruelle, grâce à la distribution gratuite de protections hygiéniques pour les étudiantes.
  • La contraception orale est gratuite pour toutes les femmes de moins de 26 ans, et chaque accouchement est suivi d’un entretien systématique afin de repérer les dépressions post-partum.

Emmanuel Macron est un Président engagé depuis le premier jour pour la refondation en profondeur de notre système de santé. Ce qu’il avait annoncé en 2017, il l’a fait !

Pour garantir à tous les Français un accès à la santé :

    Lutter contre les obstacles à l’accès aux soins

    • Nous avons défendu une santé de qualité abordable pour tous, car de nombreux Français renonçaient à se soigner faute de moyens : il n’y a plus aucun reste à charge pour les lunettes, les prothèses dentaires et les soins auditifs du panier de soins 100% Santé.
    • Depuis cette année, des séances chez le psychologue sont remboursées pour toutes et tous, sur prescription du médecin.
    • L’évolution des compétences des sages-femmes pendant le quinquennat a permis de développer l’accès à la santé des femmes. La contraception est désormais gratuite pour toutes les femmes de moins de 26 ans.
    • Devant la pénurie de médecins dans les zones enclavées ou tendues, nous avons pris les devants : levée du numerus clausus pour inverser la courbe de la démographie médicale, quasi doublement du nombre des maisons de santé pour atteindre 2000 sur le territoire.
    • Les téléconsultations sont remboursées depuis 2018, et les patients sont libres d’accéder directement aux kinésithérapeutes, orthoptistes et orthophonistes, dans le cadre d’une expérimentation.

    Prendre le virage de la prévention pour tous, tout au long de la vie

    • Le programme « 1000 premiers jours » permet un accompagnement des jeunes parents pour lutter contre les inégalités de destin dès la naissance. 20 consultations obligatoires de 0 à 18 ans sont ensuite prises en charge à 100% par l’assurance maladie.
    • La mise en place d’un forfait de soins remboursé par la sécurité sociale structure les actions de prévention en sport-santé.
    • Une consultation longue « santé sexuelle » est intégralement prise en charge de 15 à 25 ans. La PrEP, méthode de prévention de la transmission du VIH, peut désormais être prescrite par tous les médecins.
    • Un entretien systématique a lieu post-accouchement, pour repérer les dépressions post-partum.
    • Une consultation médicale est obligatoire au passage à la retraite.
    • La qualité de l’air intérieur respiré par nos enfants dans les crèches, écoles maternelles et élémentaires doit maintenant obligatoirement être surveillée.
    • « Mon espace santé » a été lancé : c’est un nouveau carnet de santé, pour tous les Français, tenu à jour à vie, dans leur smartphone ou leur ordinateur. Le bénéfice pratique est évident : cet espace numérique stocke toutes vos radios, prises de sang, compte-rendu d’hospitalisation, etc.

Pour tous les Français face à la crise :

  • Pour faire reculer le virus et protéger chacun d’entre nous, l’État a pris en charge les campagnes de dépistage à hauteur de 6,2 milliards d’euros en 2021, le coût de la vaccination (soit près de 5 milliards d’euros en 2021) et la moitié des dépenses des collectivités pour l’achat de masques.
  • L’engagement des soignants a été sans faille. Une prime allant jusqu’à 1 500 euros a été versée pour honorer leur action et 12 000 professionnels étrangers de santé de première ligne ont été naturalisés.
  • La campagne de vaccination est un succès français. Notre pays connait un des plus forts taux de vaccination en Europe, et le succès du Pass sanitaire a été repris chez nos voisins. Le Pass vaccinal est venu consolider ce dispositif et ce, sans nouveau couvre-feu ni confinement.
  • Les résultats parlent d’eux-mêmes : chez les plus de 20 ans, on compte 9 fois plus d’entrées en soins critiques et de décès parmi les non-vaccinés que parmi les vaccinés.
  • Cette réussite est aussi celle du choix de rendre les tests et les vaccins gratuits et d’élargir l’accès au remboursement de la téléconsultation par l’Assurance maladie.

Pour revaloriser l’hôpital et ses professionnels :

    Mieux reconnaître les professionnels de santé

    • Grâce au Ségur de la santé, 1,5 million de professionnels des établissements de santé et des EHPAD bénéficient d’une revalorisation historique de leur rémunération, soit une augmentation de 183 euros net par mois et jusqu’à 500 euros par mois de revalorisation nette pour les sages-femmes hospitalières.
    • L’ensemble des médecins travaillant à l’hôpital public ont vu leur indemnité de service public exclusif revalorisée et étendue. Cette mesure est complétée par une revalorisation des débuts et fins de carrières des médecins hospitaliers.
    • Plus de 500 000 professionnels de santé paramédicaux ont bénéficié d’une revalorisation historique de leurs carrières soit 740 millions d’euros d’investissement par an.
    • Ces revalorisations de carrière ont été étendues aux fonctions publiques territoriales et d’État ainsi qu’au secteur privé.
    • Les revalorisations concernent aussi les indemnités de stage pour les étudiants paramédicaux, les étudiants en santé et les internes.

    Un investissement historique pour l’hôpital

    • Le Ségur de la santé, c’est aussi des investissements historiques pour l’hôpital: 19 milliards d’euros pour financer la transformation hospitalière et des EHPAD, avec plus de 800 nouveaux projets et l’ouverture de 4 000 lits de soins à la demande.
    • C’est aussi une transformation complète du système de santé par un investissement humain, avec le recrutement de 15 000 personnes à l’hôpital public, la formation de plus de soignants dans les filières paramédicales, la lutte contre le mercenariat de l’intérim médical, un investissement pour le patient avec un meilleur accès aux soins non programmés et un investissement dans l’avenir avec le développement du numérique en santé.

Parlez-en autour de vous :

Je veux être informé de la campagne d'Emmanuel Macron !​

Inscrivez-vous pour être les premiers informés de l’actualité de la campagne.​