Le 24 avril, aucune voix ne doit manquer.
Absent le jour du vote ? Faites procuration !

cropped-avecvous-header-1.png

« Les entreprises sont très sensibles à la question du handicap. »

L'utilisation de cette fonctionnalité du site, de l'Application et/ou des Services peut entraîner la collecte et le traitement ultérieur d'informations, y compris des informations à caractère personnel nécessaire à l'utilisation des services tiers fourni par Youtube. La collecte et le traitement est régi et soumis à la politique de confidentialité VideoAsk.

Je m’appelle Pierre, j’ai 66 ans et j’ai fondé avec ma femme le Jardin Pêcheur à Bordeaux, un restaurant qui emploie 80% de personnes handicapées.

J’étais auparavant directeur d’établissement médico-social pour adolescents atteints de troubles de la personnalité. Ils étaient souvent coincés entre les établissements spécialisés et les entreprises qui ne leur proposaient aucun emploi, j’ai donc décidé de leur donner une chance en créant ce restaurant.

pierre les entreprises sont tres sensibles a la question du handicap3 avecvous

Ici, il y a Nicolas qui produit toutes les frites pendant la mise en place du matin, avec un casque pour se concentrer.

Il y a Thomas qui, malgré ses réactions très vives, sait supporter les exigences des clients grâce à son uniforme qu’il voit comme une protection. Il y a Fabrice qui les accueille en demandant si l’on vient « pour manger ou picoler ». Les plats ne diffèrent en rien d’un restaurant classique. La qualité du service non plus. À la carte des vins, en revanche, vous trouverez des rosés, des rouges, des blancs et des champagnes essentiellement produits par des travailleurs handicapés dans toute la France.

Il n’est pas plus facile de travailler avec des travailleurs valides qu’avec des travailleurs en situation de handicap.

pierre les entreprises sont tres sensibles a la question du handicap5 avecvous

Parce qu’ils ont peu d’opportunités, ils s’attachent considérablement à leur emploi dès qu’ils en obtiennent un. La plupart d’entre eux pourraient bénéficier de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) mais ils font le choix de venir travailler et de ne plus la toucher pour gagner une centaine d’euros supplémentaires. Garder une partie de cette allocation pourrait témoigner de la reconnaissance de leur handicap et encourager ceux qui ont envie de travailler à le faire davantage. Mais ils viennent surtout pour un salaire, pour une mutuelle, pour la dignité que donne le travail. Leur exemple est la preuve que le travail n’a pas à être la corvée dont parlent certains. C’est aussi ce qui permet d’exister aux yeux de la société.

pierre les entreprises sont tres sensibles a la question du handicap2 avecvous

Les personnes qui viennent ici nous félicitent, nous disent qu’ils connaissent des personnes en situation de handicap qui ne trouvent pas de voie d’insertion. À tel point que le Jardin Pêcheur a reçu en 2018 le trophée « Changer le regard » de la part du Comité consultatif d’aide au handicap. Je suis convaincu que le regard est en train de changer. Des initiatives en témoignent, comme celle des « Campus Pro » qui regroupe les chefs d’entreprises tentés par l’inclusion, les forme et leur apprend les bonnes pratiques.

Engagement, courage, empathie et connaissance du handicap, ces éléments sont fondamentaux pour accueillir quelqu’un et lui permettre de trouver la place qu’il peut tenir avant de lui demander celle qu’il doit tenir. 

pierre les entreprises sont tres sensibles a la question du handicap1 avecvous

Alors, de mon côté, je veux aller plus loin dans cette démarche de solidarité. Je souhaite implanter un carrousel pour enfants sur la place devant mon restaurant, pour permettre à des personnes sans possibilité d’emploi de trouver un travail. Je veux transformer le Jardin Pêcheur en coopérative pour le pérenniser. Pendant le confinement, nos enfants nous ont dit que nous devrions peut-être lâcher le restaurant. Nous leur avons répondu que nous nous sentions responsables vis-à-vis de nos salariés : tant que l’avenir du concept du restaurant ne sera pas assuré, nous continuerons.

pierre les entreprises sont tres sensibles a la question du handicap6 avecvous

Je m’appelle Pierre et j’ai fondé le restaurant le Jardin Pêcheur à Bordeaux qui emploie 80% de personnes en situation de handicap.

L’histoire de Pierre vous interpelle ? Avec vous, l’inclusion des personnes en situation de handicap dans les entreprises peut continuer à se développer. Retrouvez le concept de son restaurant ici.

Comme Pierre, lors de l’opération d’écoute de la Majorité présidentielle, vous avez été nombreux à nous parler de la place des personnes en situation de handicap dans notre société. On vous en parle ici.

Faites entendre votre voix, partagez-nous votre histoire !

L'utilisation de cette fonctionnalité du site, de l'Application et/ou des Services peut entraîner la collecte et le traitement ultérieur d'informations, y compris des informations à caractère personnel nécessaire à l'enregistrement de la vidéo. La collecte et le traitement est régi et soumis à la politique de confidentialité VideoAsk.

Ces témoignages ne sont ni ceux de politiques, ni de militants. Ce sont ceux de Français. Le bulletin qu’ils mettront dans l’urne au mois d’avril ne nous regarde pas. Certains soutiennent probablement le Président, d’autres pas, nous ne les avons pas choisis pour cela. Ce qui nous interpelle chez eux c’est ce qu’ils font dans leur vie de tous les jours et ce qu’ils ont à en dire. Leurs voix dépassent leurs votes.

Parlez-en autour de vous :

À lire également

Restons connectés

Je veux être informé de la campagne d'Emmanuel Macron !​

Inscrivez-vous pour être les premiers informés de l’actualité de la campagne.​