Le 24 avril, aucune voix ne doit manquer.
Absent le jour du vote ? Faites procuration !

cropped-avecvous-header-1.png

« J’ai contribué à l’épanouissement de futurs citoyens. »

L'utilisation de cette fonctionnalité du site, de l'Application et/ou des Services peut entraîner la collecte et le traitement ultérieur d'informations, y compris des informations à caractère personnel nécessaire à l'utilisation des services tiers fourni par Youtube. La collecte et le traitement est régi et soumis à la politique de confidentialité VideoAsk.

Je m’appelle Sandrine, je suis enseignante depuis 25 ans. Depuis 2018, j’exerce à Metz dans le quartier prioritaire de Borny. 

J’ai toujours vu mon métier comme une mission : celui de contribuer à l’épanouissement et à l’émancipation d’enfants qui deviendront des citoyens. Ma classe de CE1 a été dédoublée, passant de 24 à 12 élèves, permettant d’individualiser l’apprentissage, d’avoir plus de temps avec chaque enfant pour la lecture notamment. Plus de temps avec chaque élève, c’est repenser sa façon d’enseigner. J’ai donc mis fin à la classe « traditionnelle ». C’est un choix qui m’a demandé de longues heures de réflexion, de recherches, de concertation avec mes collègues, avant de me lancer.

sandrine jai contribue a lepanouissement de futurs citoyens1 avecvous

J’ai créé une classe « flexible », complètement repensée pour s’adapter aux besoins et au rythme de chaque enfant. C’est un modèle que peu de personnes connaissent.

On sort du rôle de maître d’école pour devenir accompagnateur. Avant, je rentrais souvent chez moi le soir, en me disant « je n’ai pas pu aider tel élève » par manque de temps ou de moyens. C’était frustrant. Aujourd’hui, je n’ai plus cette sensation d’avoir manqué quelque chose.

sandrine jai contribue a lepanouissement de futurs citoyens4 avecvous

C’est une classe qui donne envie d’apprendre, accueillante, avec des repères. Quand un enfant a besoin d’un outil pour les mathématiques, il sait où le trouver. Je n’ai plus de bureau, la classe est aménagée pour favoriser la liberté de mouvement et d’initiative. C’est à la fois un espace de bien-être pour tous, y compris pour la maîtresse, et un espace de réussite pour chaque élève.

Par l’école, on doit réussir à appliquer notre devise : Liberté, Égalité, Fraternité. Ces enfants issus de milieux défavorisés ont autant le droit de s’épanouir et de s’émanciper que les autres.

sandrine jai contribue a lepanouissement de futurs citoyens2 avecvous

C’est important pour moi parce que nous avons tous le droit de réussir notre vie quel que soit notre lieu de naissance, de la campagne aux quartiers. On a souvent l’idée qu’enseigner c’est transmettre des connaissances, je pense que c’est plus que ça, c’est apprendre aux élèves à faire, à utiliser leurs acquis, à s’adapter. Le métier d’enseignant, on continue de l’apprendre tout au long de sa vie. On l’apprend avec les autres. J’apprends beaucoup de mes élèves.

Chaque élève a aujourd’hui des objectifs individualisés, certains ont celui de lire 60 mots par minute. Lorsque je les vois progresser, je me dis que j’ai bien fait de prendre le temps de créer tous ces outils et ces changements d’aménagement dans ma classe.

sandrine jai contribue a lepanouissement de futurs citoyens5 1 avecvous

Notre devoir est de faire les bons choix pour les jeunes, et peut-être, en tout cas je le pense, que la classe flexible en est un. Aujourd’hui, je me sens plus utile. C’est valorisant de voir pousser des petites graines que l’on a plantées. Parce qu’enseigner, c’est guider. C’est apprendre côte-à-côte et pas face à face.

Je m’appelle Sandrine, je suis enseignante en classe dédoublée dans le quartier prioritaire de Borny.

Comme Sandrine, lors de l’opération d’écoute de la Majorité Présidentielle, vous avez été nombreux à nous parler de l’éducation comme pilier de l’émancipation. On vous en parle ici.

Faites entendre votre voix, partagez-nous votre histoire !

L'utilisation de cette fonctionnalité du site, de l'Application et/ou des Services peut entraîner la collecte et le traitement ultérieur d'informations, y compris des informations à caractère personnel nécessaire à l'enregistrement de la vidéo. La collecte et le traitement est régi et soumis à la politique de confidentialité VideoAsk.

Ces témoignages ne sont ni ceux de politiques, ni de militants. Ce sont ceux de Français. Le bulletin qu’ils mettront dans l’urne au mois d’avril ne nous regarde pas. Certains soutiennent probablement le Président, d’autres pas, nous ne les avons pas choisis pour cela. Ce qui nous interpelle chez eux c’est ce qu’ils font dans leur vie de tous les jours et ce qu’ils ont à en dire. Leurs voix dépassent leurs votes.

Parlez-en autour de vous :

À lire également

Restons connectés

Je veux être informé de la campagne d'Emmanuel Macron !​

Inscrivez-vous pour être les premiers informés de l’actualité de la campagne.​